Notre héritage

Au cours de son histoire, l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix a intégré les plus importantes filiations liées à la tradition ésotérique gnostique et chrétienne. Cet héritage aurait pu rester un simple conservatoire immobile. 
Sous l’impulsion de son actuel Grand Patriarche R+C, notre tradition a revitalisé les différentes composantes qui en font un exemple unique au sein de l’Occident.


Qu’il s’agisse du gnosticisme originel, de la Chevalerie, de la Rose-Croix, de la kabbale, ou du martinisme, les filiations les plus respectables et authentiques ont été rassemblées dans notre Ordre. Elles sont donc pratiquées et conférées à l’initié lors de son parcours initiatique.

Le Gnosticisme est un mouvement hérétique important de l'Église chrétienne du 2e siècle, partiellement d’origine préchrétienne. Plusieurs écoles gnostiques ont enseigné que le monde matériel a été créé et dirigé par une émanation divine mineure du Dieu le plus élevé, le démiurge, enfermant l’étincelle divine dans le corps humain.

Il est aujourd'hui habituel d'affirmer que la Kabbale s'applique exclusivement à un ensemble de littérature ésotérique qui émergea dans l'Espagne médiévale et le Sud-est de la France, en Provence. C'est à partir de là qu'elle continua à s'épanouir.

Tout le monde a une image des chevaliers du moyen-âge. Cette véritable caste constituée par les nobles portant les armes fur rendu célèbre par les récits épiques composés à l’époque médiévale.
Les troubadours et poètes rédigeant ces récits à la fois fantastiques et symboliques y incorporèrent des éléments fondamentaux appartenant à la tradition ésotérique occidentale.

L’Archiconfrérie de Ieschouah est un groupe d’hommes et de femmes ayant reçu cette transmission cachée des mystiques chrétiens, les sacrements internes de la lignée religieuse de la kabbale chrétienne et qui se sont placés sous la haute protection de Ieschouah. Il n’est pas requis d’être déjà membre de l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix pour intégrer l’Archiconfrérie de Ieschouah.

Il est probable que vous ayez déjà entendu affirmer que la tradition Rose-Croix provenait de l’ancienne Égypte. Il ne faut que quelques secondes de recherche pour découvrir que ce type d’affirmation est historiquement faux.
Il est donc fondamental de présenter des éléments historiques incontestables sur lesquels vous pourrez vous appuyer pour mieux comprendre cette fascinante tradition.

Quelques mois après avoir créé l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix, soit plus de quatre-vingts ans apres la mort de Saint-Martin, Papus et Chaboseau, tous deux membres de la direction de l’Ordre découvrirent qu’ils étaient dépositaires d'une filiation remontant au célèbre théosophe.

Papus fut une des grandes figures de ce que l’on peut appeler le néo-occultisme. Ses œuvres innombrables présentent les facultés occultes de l'Homme, les forces invisibles de la Nature et les moyens de les utiliser.
L'occultisme, affirme l'existence de fluides manifestant un monde invisible à l'intérieur du monde visible, recherche des analogies et correspondances entre visible et invisible, mais aussi entre les divers êtres

La plupart des Grands Patriarches de l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix reçurent les ordinations de la tradition chrétienne dans des successions apostoliques incontestables.

Certains d’entre eux eurent d’ailleurs la charge de communautés religieuses pendant un bon nombre d’années.

© 2018 Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix